FRONT DE GAUCHE DU VAL D’YERRES

FRONT DE GAUCHE DU VAL D’YERRES

SITE DE L’ASSEMBLEE CITOYENNE DU VAL D’YERRES - 91 ESSONNE

pour nous contacter : contact@fdg-valdyerres.fr

photos du bandeau : Rémy Blang

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Il y a une exigence d’unité et une exigence d’engagements

vendredi 24 février 2017

VENDREDI, 24 FÉVRIER, 2017 HUMANITE.FR

Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon ont exposé ensemble, vendredi leur « bonne volonté » et leur « forte exigence » à gauche.

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent apparaissent côte à côte devant la presse, vendredi 24 février après avoir déjeuner ensemble. A quelques pas de la gare de l’Est, à Paris, le candidat de la France insoumise à l’élection présidentielle et le secrétaire national du PCF font le point sur la campagne et la situation à gauche, au lendemain de l’accord entre Europe Ecologie Les Verts et le Parti socialiste, Yannick Jadot se retirant au profit de Benoît Hamon.

La marche du 18 mars pour une VIe République, événement majeur de la campagne

Pierre Laurent commence par rappeler leur volonté commune de faire « de la grande marche du 18 mars pour une VIe République un événement majeur de la campagne présidentielle ». Très vite, les deux responsables politiques sont interrogés sur une possible entente de la gauche pour 2017. « Jean-Luc Mélenchon a écrit à Benoît Hamon. J’ai publié une adresse qui rappelle notre exigence de garanties fortes pour une véritable politique de changement »,...lire la suite



Le programme de la France insoumise a une cohérence à la fois économique et idéologique

vendredi 24 février 2017

Dimanche, la France insoumise a présenté le chiffrage du programme L’Avenir en commun de son candidat Jean-Luc Mélenchon lors d’une présentation vidéo de cinq heures, en présence d’économistes, de hauts fonctionnaires et de contradicteurs. Un exercice qui visait à convaincre à la fois de la nécessité et de la faisabilité des mesures défendues. Avec l’économiste Jacques Généreux, Charlotte Girard a assuré la direction d’un "travail programmatique" très collectif : elle répond à nos questions sur la forme et sur le fond.

* * *

Regards. Au-delà de sa forme originale, quel l’était l’objectif du chiffrage du programme de la France insoumise ?

Charlotte Girard. D’abord une mise à plat et une mise au jour de l’ensemble des mesures qui forment un programme présentant une vraie alternative – des mesures qui coûtent, mais aussi qui rapportent. Il s’agissait également de répondre aux critiques, assez systématiques à notre encontre, de ceux qui disqualifient d’avance ce programme comme étant irréalisable, irréaliste. Nous avons voulu parler de sujets complexes de manière accessible, échapper au jargon très techno des libéraux, à cette forme de communication qui vise à renvoyer les gens dans le flou et à leur incompétence supposée.

D’où aussi la présence d’économistes, de hauts fonctionnaires pour cautionner le sérieux de la présentation ?

Pas pour cautionner : ce sont vraiment eux qui ont travaillé sur le programme ! Au lieu d’en attribuer exclusivement la paternité et la présentation à son candidat, il fallait montrer qu’une équipe de spécialistes reconnus travaille à son élaboration depuis longtemps....lire la suite



L’ennemi c’est toujours la finance !

mardi 21 février 2017


Un pacte pour une nouvelle majorité de gauche.

mardi 21 février 2017

Vous êtes des millions à vouloir tourner la page d’un système politique réduit à l’impuissance et rongé par les forces de l’argent. Vous êtes des millions à être en colère contre des politiques dures pour les faibles et faibles contre les puissants, contre toutes les discriminations, contre une finance qui détruit tout dans notre pays, de l’emploi aux relations humains les plus précieuses. Vous voulez pouvoir intervenir et décider sur tout ce qui concerne votre vie, votre travail. Une victoire de la droite ou de l’extrême droite aux élections de 2017 précipiterait le pays vers plus de misère, d’arbitraire et de division. Marine Le Pen veut faire régresser la France en l’entraînant dans le sillage du sinistre Donald Trump. François Fillon veut liquider la Sécurité sociale et tous nos services publics. Emmanuel Macron veut étendre la logique de l’ubérisation libérale à tous les domaines de la vie et du travail. Nous ne voulons pas de ces années noires pour notre pays.

C’est pour éviter ce désastre que nous les communistes, nous voulons lors des élections présidentielle et législatives de mai et juin prochains, faire gagner la gauche : une gauche qui reconstruise une grande politique de justice, d’égalité et de paix. Une gauche qui engage une politique de lutte efficace contre le chômage, les inégalités et la pauvreté, de sécurisation de nos vies, de droits nouveaux pour les salariés et les citoyens...lire la suite



JEAN-LUC MÉLENCHON ÉCRIT À BENOÎT HAMON

lundi 20 février 2017 par michel

À Strasbourg (voir vidéo du discours : https://youtu.be/_9Grnn1f24k) j’ai proposé à Benoît Hamon un rendez vous la semaine prochaine. Mon intention est de faire cesser la partie de cache-cache qui dure depuis son investiture. Dès le lendemain il a pris contact, enfin. Je lui parlerai aujourd’hui. Pour faciliter la conversation et lui donner un cadre clair, j’ai résumé ma position dans une lettre. Dans la mesure où a immédiatement commencé une communication qui n’est pas de mon fait, je la publie ici pour que nul ne l’ignore. Je ne pratiquerai aucune diplomatie secrète. Je n’ai rien à marchander. Mon souhait est que Hamon continue a se rapprocher de nos positions et qu’il rompe pour de bon avec le système du PS et du gouvernement. Pour discuter, je demande des garanties. Sinon mieux vaut en rester là. Car à 70 jours du premier tour, ma priorité est à la diffusion discussion du programme « L’Avenir en commun » pour convaincre et entraîner.

« Bonjour Benoît,

Lors de mon meeting à Strasbourg, j’ai pris l’initiative de te proposer publiquement une rencontre. J’ai proposé la fin de la semaine prochaine compte tenu des rudes obligations de mon calendrier. Tu avais dit que tu me contacterais dès ton investiture. Mais tu n’en as pas eu le temps. Il en résultait un harcèlement de questions exclusivement sur ce thème de la part des médias et il devenait difficile de s’épargner le ridicule d’une situation qui semblait bloquée. Or, elle ne l’est pas de mon fait. J’ai rencontré avec grand plaisir Yannick Jadot à Strasbourg et je te verrai de même. Demain nous allons échanger une première fois, de vive voix.

Pour faciliter notre échange, je voudrai résumer ici ce que j’ai dit sur le sujet à Strasbourg et au cours de divers entretiens.

Ton investiture a exprimé un net désaveu de la politique du quinquennat. Non seulement du point de vue de ton programme mais aussi du fait de la rude sanction qu’a subie le Premier ministre emblématique de cette période qu’est Manuel Valls. À présent tu proposes une convergence de nos forces...lire la suite



Oui au rassemblement ! Mais sans amnésie ni arrière-pensées.

Hamon en aval : un frondeur qui a perdu sa fronde

dimanche 19 février 2017

Jean Ortiz

L’argument du « vote utile » contre le FN n’est aujourd’hui plus recevable. Il est plus qu’éculé : cela fait 20 ans qu’on nous le sert. C’est la politique du PS qui fait monter le Front National. Il faut donc rompre tout lien, toute aliénation avec le parti naufragé des naufrageurs, des fossoyeurs, et faire du neuf social.

Oui au rassemblement ! Mais sans amnésie ni arrière-pensées.

Il suffit de lire, d’écouter, d’examiner son staff. Le sympathique Benoit Hamon cherche d’abord à sauver le parti socialiste. Il s’est recentré, après négociations avec la direction du PS. J’ai de nombreux amis impliqués dans le mouvement « Un mais pas trois ». L’aspiration unitaire, en bas, est forte. Oui, à l’unité ! Oui au rassemblement ! Mais non à l’instrumentalisation en sous-main !Je ne crois pas que le PS soit radicalement différent de ce qu’il était en 1936, ou à la Libération. Le peuple lui a alors imposé un cap à gauche. Le rassemblement doit donc s’accompagner d’un rapport de forces afin d’imposer au « candidat du PS » Benoit Hamon, une rupture claire avec le social libéralisme, avec les traités européens, avec le bilan du quinquennat...lire la suite



Marche pour la 6ème République

dimanche 19 février 2017 par michel


Regard sur l’actualité 4 - L’HUMANITE

vendredi 17 février 2017

Lors de ce rendez vous hebdomadaire nous soumettons plusieurs sujets marquants de la semaine au directeur de l’Humanité, Patrick Le Hyaric, afin de recueillir ses réactions et analyses. Au sommaire de l’édition du vendredi 17 février : justice pour Théo, la colonisation en Palestine, le CETA, la grippe aviaire et Renaud invité de la fête de l’Humanité en septembre.



8 ème circonscription de l’Essonne

Appel au rassemblement populaire

jeudi 16 février 2017


18 Février, débat interactif

jeudi 16 février 2017

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 42237

Suivre la vie du site fr    ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.29 + AHUNTSIC

Creative Commons License